MON 8MAI à MOI !!tel que je l'ai vécu, ou du moins tel que je m'en souviens!

J'avais 20ans ,j'étais à Tesson, petit village près de Saintes où j'assumais une classe CP/CE1 pour des enfants évacués de Royan. C'était mon premier poste, j'avais un panaris au pouce gauche, j'étais bien tntégrée dans la jeunesse du village. Nous sentions depuis quelques  temps arriver la fin du cauchemar et nous fréquentions des bals clandestins organisés dans les granges alentour par les FFI  installés ici pour "surveiller" ce qui se passait en face, dans la "poche" de Royan encore tenue par les Allemands

Nous étions donc prêts pour l'explosion de JOIE et le soir même nous dansions sur la place, jeunes et moins jeunes confondus.  Vous pensez bien que ce n'est pas un panaris qui aurait pu me retenir !! La maingauche normalement posée sur le cou de mon cavalier, le pouce était protégé et les cachets de Véganine (oui, c'était ça le nom me revient ) faisaient taire la douleur.

Après je sais que nous avons dansé plusieurs nuits de suite jusqu'au petit matin, mais je ne sais pas combien de nuits. J'ai envie de dire toute une semaine, mais je crains d'exagérer. A cette époque APN n'existait pas encore et mes moyens ne me permettaient pas d'avoir un appareil classique..je n'ai donc aucune photo de ces jours mémorables. Si d'aventure quelqu'un de Tesson lit ce blog si vous avez des photos, ou des précisions, si vous relevez des erreurs dans mon récit faîtes un com SVP ou un mail, je serais très heureuse de savoir si ma mémoire m'a joué des tours

Pas de photos à Tesson, mais parmi les rares de cette époque, voilà à quoi je ressemblais en 1944

1944

J'espère que vous appréciez  les socquettes!!!J'avais eu un bon de chaussures, c'est ce qui explique que je n'ai pas les semelles de bois, mais j'en ai beaucoup portées. Cette paire là a beaucoup dansé

Bonne journée et.............portez vous bien

où sont passés les com?